Sumatra Ouest est le berceau de communautés qui suivent encore un mode de vie traditionnel. En venant à Sumatra Ouest, vous rencontrerez le peuple Minangkabau qui occupe le cœur de cette riche province et qui présente le paradoxe rare d’une société musulmane matrilinéaire. Elle a conservé une identité forte, marquée notamment par les Rumah Gadang, ces longues maisons traditionnelles aux toits en forme de cornes de buffle et quantités de pratiques et coutumes ancestrales spécifiques qui perdurent dans tous les domaines : danses, combats de buffles, mariages, cuisine… Enfin, l’art Minang est réputé dans tout l’archipel indonésien.

 

 

Les Minangkabau

 

La province de Sumatra Ouest est le pays des Minangkabau. Au nombre de quelques 8 millions de personnes, ils constituent la plus grande société matrilinéaire au monde. La religion prédominante chez les Minangkabau est l’Islam (98%). Chez les Minangkabau, la terre, les biens immobiliers et mobiliers sont la propriété des femmes. Les mères les transmettent à leurs filles. Les hommes n’ayant rien, ils sont contraints d’émigrer s’ils veulent faire fortune. Toutefois, leur devoir est de faire profiter le village de leur réussite. Les enfants portent le nom du clan (suku) de leur mère. L’homme qui en a la responsabilité n’est pas le père, mais l’oncle maternel (mamak). Pour le mariage, c’est la famille de la fille qui vient demander la main du garçon. Chez les Minangkabau « la mère mérite trois fois plus de respect que le père ». L’étymologie populaire fait provenir le nom Minangkabau des mots Minang (« victorieux ») et Kabau (« buffle »), à l’origine de l’impressionnante architecture de leurs maisons.

 

 

L’architecture

 

La culture traditionnelle Minangkabau se traduit par une grande richesse d’expression, tant matérielle que symbolique. Cette culture traditionnelle est déjà immédiatement visible dans l’architecture (Photos 1 et 2). Pour cela, il faut visiter les villages des hautes terres comme Batusangkar. On y trouve encore de nombreuses Rumah Gadang (« grandes maisons ») traditionnelles avec leur toit caractéristique représentant la courbe ascendante des cornes de buffles.

 
rumah gadang

Photos 1 et 2 : Maisons traditionnelles Minangkabau

 

 

L’artisanat

 

Comme beaucoup d’autres peuples d’Indonésie, les Minangkabau possèdent un riche artisanat traditionnel, notamment en matière de tissus comme le Sarong (du malais sarung, « étui »), pièce de tissu rectangulaire d’au moins un mètre de large dont on a cousu ensemble les deux petits côtés de façon à former un étui cylindrique. C’est un vêtement simple, et mixte (Photos 4 et 5). Il peut être noué sur le côté, devant, ou simplement enroulé sur lui-même à la ceinture. Le sarong est couramment et traditionnellement porté en Indonésie. Les Minangkabau confectionnent aussi le Songket (Photo 3), textile de la famille des brocards tissé à la main, en soie ou en coton, dans lequel on incorpore des fils d’or ou d’argent qui donnent un effet scintillant. En Indonésie, les motifs les plus classiques de ces textiles sont constitués, soit de lignes croisées, soit de carreaux, mais à Sumatra, ils comportent des motifs symboliques.

 

songket
Photo 3 : SongketPhotos 4 et 5 : Tissage du Sarong

 
 

En bijouterie, les Minangkabau utilisent l’or et l’argent notamment travaillés en filigrane et grains.

 

 

Les arts traditionnels

 

Les danses traditionnelles sont fondées sur des principes très différents des danses classiques de Java et Bali. On peut distinguer les danses cérémonielles des danses populaires. Outre les danses, de nombreux arts sont maitrisés par les Minangkabau (Photos 6 à 9), tels que :
 
Le Pencak silat : art martial traditionnel indonésien ;
 
Le Randai : savant mélange de musique, danses, drame et de Pencak Silat. Il est réalisé lors des cérémonies traditionnelles (mariages…) et des festivals ;
 
Le Saluang Jo Dendang : flute de bambou et chant ;
 
Le Talempong : gongs et carillons ;
 
LeTari Payung : danse à l’ombrelle ;
 
Le Tari Piring : danse avec des assiettes…

 
danses

Photo 6 (à gauche) : Talempong ; Photo 7 (en-haut) : Tari Piring ; Photo 8 (en-bas) : Randai ;
Photo 9 (à droite) : Danseuses de Tari Payung

 

 

Mariages et costumes traditionnels

 

En pays Minangkabau, il est très courant d’être spectateur d’un mariage traditionnel ou d’assister à une cérémonie. Les costumes portés par les mariés ou les participants sont majestueux (Photos 10 et 11) !

 

mariage costumes

Photo 10 : Tenues de mariage Photo 11 : Jeunes filles portant le costume traditionnel

 

 

Gastronomie

 

La cuisine Padang (Masakan Padang en Indonésien) est renommée en Indonésie. Elle est également très populaire dans les pays voisins comme la Malaisie et Singapour.

 

Cette cuisine traditionnelle, variée et riche en goût offre des préparations à base de curry, de coco et de mélanges d’épices montrant des influences indiennes et orientales. Volailles, bœuf et agneau entrent dans la composition de la plupart des plats. Les Minangkabau sont aussi réputés pour aimer les abats. Dans les villages côtiers, on cuisine essentiellement le poisson ou la seiche, grillé, pimenté ou au curry. La cuisine Padang propose également une grande variété de légumes comme les feuilles de manioc, le chou ou le fruit de jacques. Tous les plats sont accompagnés de riz, de sambal (purée de piments) et se mangent avec les mains. Un bol d’eau avec une tranche de citron est donc servi à chaque client pour se rincer les doigts.

 

Dans les restaurants, tous les plats sont cuisinés très tôt le matin et sont disposés derrière une devanture vitrée sous la forme d’une pyramide d’assiettes (Photo 12). La particularité est que le client ne passe pas commande. La table est rapidement envahie de dizaines de petites assiettes contenant un échantillon de tous les plats proposés, et seuls les mets que le client aura dégusté lui seront facturés (Photo 13).

 
gastronomie

Photo 12 : Devanture d’un restaurant Padang Photo 13 : Plats servis à la table d’un client

 

Voici quelques exemples des plats les plus connus :
 
Rendang : morceaux de bœuf mijotés dans du lait de coco ;
 
Daun ubi Toemboek : feuilles de manioc au lait de coco ;
 
Raki : sortes de grandes chips très fines incorporant du poisson de friture ;
 
Sambal Balado : purée de piments doux ;
 
Gulaï Hati/Ikan : curry de foie de bœuf/poisson ;
 
Dendeng Balado : tranche de bœuf fine et croustillante ;
 
Ayam/Ikan Bakar : poulet/poisson grillé épicé ;
 
Udang Balado : crevettes sauce piment ;
 
Sayur Lodeh : fruit de jacques mijoté dans une sauce au curry…