Réserver un bungalow || Nous contacter

2 + 2 = ?

Note 1
Nous ne prenons pas les cartes bleues. En cas de nécessité nous acceptons les Euros et les Dollars mais nous préférons tout de même les paiements en Rupiah. Merci de votre compréhension.
Note 2
Le transfert en bateau depuis/vers Rimba n’est pas inclu dans le prix des chambres. Pour connaitre les tarifs, il vous suffit de suivre ce lien et de cliquer sur l’image « Venir a Rimba« .

Avant de partir

Visas

Les touristes se rendant en Indonésie doivent être en possession d’un passeport valable au minimum encore 6 mois à leur entrée sous peine de refoulement. Le visa touristique peut être obtenu :

A l’arrivée à l’aéroport

Il s’agit du « visa on arrival » valable 30 jours. Il est gratuit si vous entrez sur le territoire indonésien par les ports et aéroports suivants :

Attention, ce visa est NON RENOUVELABLE. Si vous entrez par l’un des ports/aéroports ci-dessus et que vous souhaitez renouveler votre visa, vous devez impérativement demander le visa PAYANT.

Pour les autres points d’entrée suivants, les touristes devront continuer à prendre un « visa on arrival » payant (35 US$) :

Aéroports : aéroport Halim Perdana Kusuma de Jakarta, aéroport Polonia de Medan, aéroport Sam Ratulangi de Manado, aéroport Tabing de Padang, aéroport Adisucipto de Yogyakarta, aéroport Adisumarno de Surakarta, aéroport Selaparang de Mataram, aéroport Sepinggan de Balikpapan, aéroport Hasanuddin de Makassar et aéroport Eltari de Kupang.

Ports : port Belawan de Medan, port Tanjung Priok de Jakarta, port Tanjung Perak de Surabaya, port Benoa de Bali, port Sibolga (nord Sumatra), port Jayapura (Papouasie), port Teluk Bayur de Padang, port Bitung, port Tanjung Balaikarimum, port Tanjung Mas de Semarang, Port Tenau de Kupang, port Pare-Pare et port Soekarno-Hatta de Makassar.

Son coût est de 35 US $ (30 Euros) pour 30 jours et il est renouvelable une fois (en faire la demande auprès d’un bureau d’immigration), à condition d’avoir au moins une page libre dans le passeport. Pour faciliter les formalités d’obtention de ce visa nous vous recommandons d’avoir l’appoint en Dollars US (les Euros sont aussi acceptés). Les cartes bancaires ne sont pas acceptées.

Attention : En cas de dépassement de visa, une pénalité de 20$ par jour est payable au départ. Le dépassement de plus de 60 jours est sanctionné par la prison.

Avant votre départ

Vous pouvez obtenir un visa touriste de 60 jours auprès de l’Ambassade d’Indonésie à Paris ou de son Consulat à Marseille (voir coordonnées ci-dessous). La demande pour ce visa peut également être réalisée en ligne ici. Vous pouvez aussi faire appel à un prestataire de services comme Action Visas ou 123 Visas. Ce visa est utilisable jusqu’à 90 jours après la date d’émission. Son coût est de 50 euros et il est non renouvelable.

Santé et Sécurité
VACCINS

Aucun vaccin n’est obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe. Il est cependant recommandé de se faire vacciner contre :

  • La fièvre typhoïde et encore plus contre l’hépatite A. Depuis 2011 il existe 2 vaccins combinés en une seule seringue.
  • Le DTPC (tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche) ou vérifier si vous êtes à jour de ce vaccin ; rappel tous les 10 ans.
  • L’hépatite B, conseillé comme pour tout voyage en pays de forte endémicité.
  • La rage pour les séjours longs ou ruraux ou mettant en contact avec des animaux.
  • L’encéphalite japonaise, conseillée à tous les voyageurs se rendant en zone rurale et de rizières en particulier (notamment Java et Bornéo). Vaccin avec rappel à 1 mois, chaque dose coûtant environ 88€.

PALUDISME

Il est recommandé, pendant toute la durée de votre séjour en Indonésie, de suivre un traitement antipaludique. L’ensemble du pays est classé en Zone 3 (sauf Bali et les grandes villes). La transmission en Indonésie ne se fait que du coucher au lever du soleil. Renseignez-vous auprès de votre médecin avant le départ.
Les traitements préventifs recommandés pour cette zone sont :

  • La méfloquine (Lariam®250) : un comprimé une fois par semaine pour une personne pesant au moins 50 kg. Le traitement devra être commencé au moins 10 jours avant le départ et poursuivi pendant trois semaines après le retour. Le Lariam est l’anti-paludéen qui présente le plus d’effets secondaires lourds (maux d’estomac, déprime…). Par conséquent de nombreuses personnes ne le supporte pas. Il est aussi le traitement le moins coûteux.
  • L’association atovaquone-proguanil (Malarone®) peut être conseillée en alternative à la méfloquine. Un comprimé (atovaquone 250 mg + proguanil 100 mg) par jour. Le traitement peut être commencé la veille ou le jour du départ et doit être poursuivi une semaine après le retour. La Malarone est plus coûteuse que les autres traitements mais présente moins d’effets indésirables.
  • La doxycyline (Doxypalu®) peut être conseillée en alternative ou en cas d’intolérance ou de contre-indication à la méfloquine. Un comprimé le jour du départ, puis un comprimé par jour. Le traitement se poursuit pendant quatre semaines après la sortie de la zone à risque. Attention : la doxycyline peut entraîner une photosensibilité cutanée (se protéger contre le soleil).

La meilleure des préventions reste la protection contre les moustiques : moustiquaire imprégnée d’insecticide, imprégnation ou vaporisation des vêtements, répulsifs cutanés. Beaucoup – pour ne pas dire la totalité – des répulsifs anti-moustiques ou arthropodes vendus en grande surface ou en pharmacie sont peu ou insuffisamment efficaces. Ne choisir qu’une gamme conforme OMS comme Insect Ecran®. Indispensable non seulement pour le paludisme, mais aussi pour la dengue, le chikungunya et l’encéphalite japonaise présents en Indonésie.
Pour plus d’informations, consultez la fiche « Indonésie » sur le site internet de l’Institut Pasteur.

SÉCURITÉ

L’Indonésie est un pays sûr et les touristes sont très bien accueillis. Comme toujours quand on voyage, il est prudent de ne pas montrer ses richesses de façon ostentatoire et d’être vigilant dans les endroits très fréquentés, marchés, centre ville… (pickpocket).

Argent
La monnaie est la Rupiah indonésienne (IDR). Les taux de change moyens sont de 14 000 Rupiah pour 1 Euro et de 12 000 Rupiah pour 1 Dollar. Pour vérifier le taux de change exact avant votre départ, vous pouvez utiliser ce convertisseur de monnaie :


Des distributeurs d’argent (ATM) sont disponibles dans toutes les villes d’Indonésie. L’Euro et le Dollar ne sont acceptés que dans les grandes structures hôtelières. Il est donc préférable de les changer en Rupiah à votre arrivée à l’aéroport ou dans les bureaux de change que l’on peut trouver dans les grandes villes touristiques.

Pour changer votre argent à Padang, le plus simple est de le faire directement a l’aéroport, d’autant plus que le taux de change y est plus intéressant que dans les bureaux de change classiques en ville. Néanmoins, vous trouverez le meilleur taux de change à la boutique d’or « Jenewa » au marché central (Pasar Raya) de Padang.

Electricité
L’électricité en Indonésie est en 220 Volts et les prises électriques sont les mêmes qu’en Europe, donc pas besoin d’adaptateur.
Internet et téléphone

Des cafés internet appelés Warnet en Indonésie sont disponibles dans toutes les villes d’Indonésie.

Le réseau téléphonique en Indonésie est très étendu et accessible quasiment partout. Le préfixe téléphonique pour l’Indonésie est le 0062 ou +62.

Si vous faites un long séjour, vous avez tout intérêt à acheter une carte Sim indonésienne vendue dans les innombrables boutiques de téléphonie mobile. La carte Sim coûte seulement 5 000Rp. Demandez au commerçant d’y ajouter du crédit téléphonique. A titre d’exemple, un sms vers la France vous coutera entre 400 et 600Rp (varie en fonction de l’operateur du destinataire) et un sms local entre 150 et 250Rp. L’opérateur qui couvre toute notre région est Telkomsel.

Fuseaux horaires
A Sumatra comme à Java et à Bornéo Ouest et Centre, il vous faudra compter 6h de plus qu’en France pendant l’hiver et 5h de plus pendant l’été. A Bali, Lombok et Sulawesi il faut rajouter encore 1h.
Respect des populations
Tenue vestimentaire

L’Islam est la religion prédominante en Indonésie. Rien n’est imposé aux touristes mais il est important de respecter les croyances et les coutumes des populations, notamment au niveau vestimentaire.

Sur notre site et sur les petites îles environnantes il n’y a aucun code vestimentaire imposé. En revanche, dans les villes et encore plus dans les villages, il est recommandé aux femmes d’éviter les tenues sans manches, les décolletés plongeants, les jupes courtes et les mini-shorts. En-dehors des plages touristiques il est conseillé de se baigner avec au moins un short et un débardeur. Pour les hommes, mis à part sur la plage, il est déconseillé d’être torse-nu et de porter des short trop courts (type shorts de course à pieds). Pour la baignade un short de type « board-short » est l’idéal.

Afin que nous puissions conserver de bonnes relations avec les villageois, nous vous demandons de bien vouloir observer ces quelques règles vestimentaires si vous passez par le village de Sungai Pisang pour venir au Rimba Ecolodge, ou lors d’excursions qui nous amènent à traverser des villages.

Politesse

Pour saluer une personne serrez lui simplement la main (avec la main droite) mais ne lui faites surtout pas la bise !

Si vous donnez ou recevez quelque chose d’une personne, faites-le de la main droite. En Indonésie, il est très impoli d’utiliser sa main gauche. De même si vous avez l’occasion de manger sans couverts.

Si vous êtes invités à boire le thé ou le café chez des gens, attendez que le maitre de maison ai commencé à boire avant de faire de même.

En Indonésie, il est de coutume de se déchausser avant de rentrer dans une maison ou dans certains lieux public comme généralement les cafés internet. Si vous hésitez, regardez devant la porte. Si vous voyez un tas de chaussures, alors laissez-y aussi les vôtres. :)

Langue
L’Indonésie compte officiellement 583 langues et dialectes, mais en réalité il y en aurait plus de 700 (Source : SIL International) ce qui en fait l’un des pays les plus hétérogènes du monde au plan linguistique.

La langue officielle est l’indonésien appelé aussi le « Bahasa Indonesia » et qui permet aux différentes populations qui l’habitent de communiquer entre elles. Il s’agit d’une variété de malais normalisée et officialisée. Cette langue a été élaborée à la manière de l’espéranto, donc simple et en principe avec peu d’exceptions, à partir des différents dialectes indonésiens. Il s’agit d’une langue proche de toutes les variétés de langues indonésiennes et n’appartenant à aucun groupe en particulier. C’est donc une langue considérée comme «neutre» pour toutes les langues indonésiennes.

En 1928, au début de la lutte pour l’indépendance, les jeunes nationalistes indonésiens créèrent le premier congrès linguistique qui permit à la langue nationale (le malais) de jeter les bases d’une opération destinée à mettre au point une orthographe (avec le recours à l’alphabet latin, et non plus arabe), une grammaire et un vocabulaire adaptés à la vie moderne. Ils appelèrent leur langue le Bahasa Indonesia (« langue indonésienne »). Lebahasa indonesia fut inventé pour servir à symboliser l’unité nationale. Face à la grande diversité linguistique du pays, l’indonésien officiel permet de surmonter les barrières de l’incompréhension.

De nombreux apports linguistiques étrangers ont aussi contribué à la création du Bahasa Indonesia et retracent ainsi l’histoire des multiples contacts de l’archipel avec le monde extérieur. On y retrouve en effet de nombreux termes hollandais, arabe, portugais, anglais…

L’article 36 de la Constitution indonésienne proclama l’indonésien comme «langue de l’État» en 1945. Ce n’est qu’en 1955 que cette langue fut officiellement appelé Bahasa Indonesia et que le gouvernement entreprit sa codification, sa normalisation et son expansion. Son évolution continuera longtemps puisque l’on estime à 130 000 termes nouveaux créés entre 1951 et 1964.

Le Bahasa Indonesia est donc une langue très récente. Le recensement officiel de 1990 révèle que 71 % des Indonésiens parlent l’indonésien comme langue seconde après leur dialecte local, et que 25 % ignorent totalement la langue nationale.

(Source : http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/indonesie.htm)

Petit Lexique

PRONONCIATION
« u » se prononce « ou »comme dans « roue »
« c » se prononce « tch »comme dans « tchèque »
« j » se prononce « dj »comme dans « djakarta »
« g » se prononce « gu » comme dans « guitare »
« k » en fin de mot ne se prononce pas.

FORMULES DE POLITESSE
Bonjour (jusqu’à 11h) = Selamat pagi
Bonjour (de 11h à 14h) = Selamat siang
Bonjour (de 14h à 17h) = Selamat sore
Bonsoir (à partir de 17h) = Selamat malam
Bonne nuit : selamat tidur
Bienvenue : selamat datang
Au revoir : selamat jalan (pour la personne qui reste) et selamat tinggal (pour la personne qui part)
A bientôt : sampai jumpa
Merci : terimah kasih
S’il vous plait : tolong
Pardon : permisi
Excusez-moi : ma’af

PRONOMS
Je/moi/mon : saya ou aku
Tu/toi : kamu
Il/elle : dia
Nous/nôtre : kita
Vous : kalian (vouvoiement : anda)
Ils/elles/eux : mereka

Qui : siapa
Quoi : apa
Comment : bagaimana
Quand : kapan
Pourquoi : kenapa
Lequel : yang mana
Celui-ci : yang ini
Combien : berapa
Où : di mana

LES PRESENTATIONS
Comment tu t’appelles : siapa nama kamu
Je m’appelle : nama saya
Tu as quel âge : umur kamu berapa
Tu viens d’où : kamu dari mana
Je viens de : saya dari (france : perancis ; angleterre : inggris ; allemagne : jerman)
Comment allez-vous : apa kabar
Je vais bien : baik-baik

NOMBRES
1 : satu
2 : dua
3 : tiga
4 : empat
5 : lima
6 : enam
7 : tujuh
8 : delapan
9 : sembilan
10 : sepuluh (puluh = dizaine)
11 : seblas
12 : dua belas
13 : tiga belas…
20 : dua puluh
21 : dua puluh satu
22 : dua puluh dua…
30 : tiga puluh…
100 : seratus
200 : dua ratus…
1 000 : seribu
2000 : dua ribu…
10 000 : sepuluh ribu
1 000 000 : satu juta

Exemples :
26 : dua puluh enam
250 : dua ratus (deux cent) lima puluh (cinquante)
1 348 : seribu (mille) tiga ratus (trois cent) empat puluh (quarante) delapan (huit)
2 500 000 : dua juta (deux million) lima ratus (cinq cent) ribu (mille)

EN VILLE
Banque : bank
Hôpital : rumah sakit
Maison : rumah
Ambassade : keduta’an
Pharmacie : apotek
Poste : kantor pos
Marché : pasar
Hôtel : hotel
Homestay (petit hôtel familial) : losmen
Gare ferroviaire : stasiun kerata api
Gare routière : stasiun bis
Aéroport : bandara
Commissariat de police : kantor polisi
Téléphone : telepon
Toilettes : kamar kecil
Salle de bain : kamar mandi
Restaurant : rumah makan
Petit restaurant : warung

MOYENS DE LOCOMOTION
Avion : pesawat
Bus : bis
Voiture : mobil
Train : kereta api
Moto : motor
Vélo : sepeda
Ticket : tiket
Je veux aller à … : saya mau pergi ke …
Où est … : di mana …
Combien de km : berapa kilometer
Combien de temps : berapa lama

AU RESTAURANT
J’ai faim : saya lapar
J’ai soif : saya haus
Je voudrais manger… : saya mau makan…
Je voudrais boire… : saya mau minum…
C’est bon : enak
Petit déjeuner : sarapan
Déjeuner : makan siang
Dîner : makan malam
Riz : nasi
Pâtes : mie
Fruit : buah
Poulet : ayam
Porc : babi
Viande : daging
Crevettes : udang
Calamar : cumi-cumi
Poisson : ikan
Oeuf : telur
Soupe : sop
Frit : goreng
Grillé : bakar
Légume : sayur
Pomme de terre : kentang
Frites : kentang goreng
Banane : pisang
Ananas : nanas
Pastèque : semangka
Fruit de jacques : nangka
Mangue : manga
Orange : jeruk
Jus d’orange : es jeruk
Raisin : anggur
Pomme : apel
Noix de coco : kelapa
Thé : teh
Café : Kopi
Piment : cabe
Épicé : pedas

LE TEMPS
Lundi : senin
Mardi : selasa
Mercredi : rabu
Jeudi : kamis
Vendredi : jum’at
Samedi : sabtu
Dimanche : hari minggu
Heure : jam
Jour : hari
Semaine : minggu
Mois : bulan
Année : tahun

PRATIQUE
Oui : ya ; Non : Tidak
Qu’est-ce que c’est : apa itu
Je ne sais pas : saya tidak tahu
Je ne comprend pas : saya tidak mengerti
Pas de problème : tidak apa-apa
Attention : hati-hati
Je suis malade : saya sakit
Ami : teman
Mari/Femme : suami/istri
Enfant : anak
J’aime : saya suka
Je n’aime pas : saya tidak suka
C’est beau : indah
Chaud : panas
Froid : dingin
C’est cher : mahal